Aydie: the place to be!!!

C’est le rendez-vous qu’il ne faut pas louper cette saison. Pourquoi ? Tout d’abord puisque le tracé est magnifique, tout aussi technique que piégeur par endroit, les pilotes vont devoir nous faire la démonstration de ce dont ils sont capables. Aussi et surtout puisqu’il fait bon vivre sur cette épreuve du SUD qui signera la fin des exams pour nos plus jeunes pilotes. Enfin, puisqu’il s’agit de la dernière ligne droite du championnat et que les titres vont commencer à être distribué tout doucement.


Championnat de France :


SUPER BUGGY : Seulement cinq petits points séparent les deux favoris à la course au titre. Sébastien DINDELEUX mène la danse devant Germain BOUCE, déjà dauphin l’an passé. Si le titre devrait se jouer entre ces deux-là, ils ne sont pourtant pas favoris pour remporter une nouvelle victoire, à l’image de David SCHWINNEN, dernier vainqueur, Christophe PERRICHOT, Patrick LAVENU qui aimerait bien en accrocher une cette année, ou encore Mehdi BONNAUD qui court après depuis un moment et qui est en mesure de remporter Aydie. Mais ces garçons vont devoir saisir leurs chances s’ils ne veulent pas se faire doubler par le bleu de la catégorie, Jonathan BONHOMME qui compte déjà deux podiums depuis le début de saison.


SUPER SPRINT : c’est la surprise de cette édition 2016, Paul-Matthieu FAUCONNIER a pris le commandement des opérations depuis la dernière épreuve de Bourges. Régulier depuis des années, il s’impose comme candidat au titre cette année, reléguant ainsi David MEAT, Nicolas LANGHENDRIES, Charles JACQUOT et autre Xavier BAUER au rang de simples challengers. C’est avec seulement 2.5 points d’avance sur l’expert de la discipline et triple champion de France, Vincent PRIAT, que le Breton arrive à Aydie. Il sait que la tâche sera compliqué afin de contenir la hargne de Vincent et la soif de gagner des « gars du Sud » qui voudront briller devant leur public. Très attendu en début de saison, Jason REINHART va devoir suivre les traces de ses ainés, Arnaud MARTIN (3ème du classement général) et Cédric PERES (deuxième à Bourges) qui n’ont pas loupé leur entrée dans le grand bain du Championnat de France.


MAXI TOURISME : le duel entre les deux favoris aura bien lieu jusqu’à la fin de la saison. En effet, Jacques MONIOT et Romuald DELAUNAY se la joue coude à coude depuis le début du Championnat. Très souvent sur les podiums, ils occupent fièrement le haut du classement mais vont pour autant devoir se méfier de Cyril COUE (Vainqueur à Elne) et Freddy POULAIN (Vainqueur à Bourges) qui pourraient bien encore en gagner une. Maintenant, leur avance est confortable et le titre devrait se jouer entre les deux cadors. Il faudra tout de même compter avec Stéphane GENET qui sera au départ d’Aydie. Le pilote de Châteaubriant affectionne particulièrement ce tracé et pourrait bien l’emporter.


BUGGY 1600 : Et si Claude FEUILLADE prenait tout el mon de court. Le pilote d’ISSOUDUN a su se ressaisir en deuxième partie de saison à tel point qu’il occupe désormais la deuxième place à seulement 2 unités d’Erwan PHILIPPE qui n’a pas encore trouvé la solution pour l’emporter cette année. Vincent MERCIER est quant à lui sur une bonne dynamique, tandis que Damien CREPEAU avait remporté la finale l’an passé. Yannick VIALADE sera à domicile ce weekend, après sa belle performance à Elne, il a démontré qu’il était en mesure de se battre avec les meilleurs.


SPRINT GIRLS : Mon dieu que la lutte va être belle entre Véronique PATIER et Elisa CHEVILLON. La première citée compte 3 victoires alors qu’Elisa a déjà empoché deux finales. 10 points séparent ces deux pilotes. Pour autant, elles vont devoir se méfier de Celine LELEU, malchanceuse cette année qui a dejà du abandonné trois finales alros qu’elle occupait la première place. Nadège DESPERIEZ peut également frapper un grand coup, tandis que l’on attend le sursaut de Jessica GUSTIN qui peine quelques peu à retrouver le chemin du podium. Et si la surprise du chef venait d’Ombeline FLAGEUL qui a signé deux podiums lors des deux derniers RDV ?


Coupe de France :


MAXI SPRINT : Maintenant qu’il a retrouvé le chemin de la victoire, Tristan FAUCONNIER, vice-champion de France en titre, ne voudra certainement pas le lâcher et fera tout son possible pour contrer Arnaud FOUQUET et pourquoi pas renverser la tendance à 3 épreuves de l’issue du Championnat. Arnaud compte pour le moment 40 points d’avance, ce qui devrait rendre la tâche compliquée pour Tristan. Surtout que statistiquement sa deuxième place est sous la menace de Tony LHOMOND qui n’accuse que 18 points de retard. Bref, vous l’aurez compris tout est encore possible dans cette division.


BUGGY CUP : Victime d’un accident à Bourges, Aymeric MARTINEAU conserve toujours la tête du classement général mais pour autant, l’écart avec Jérôme PLANTIER s’est réduit à 21 points. Avec cinq vainqueurs différents depuis le début de saison, cette catégorie n’en finit pas de nous faire rêver, tous aussi talentueux les uns que les autres, ils sont tous en mesure de l’emporter même si le trio de tête complété par Théo LAVENU semble être bien installé. Parmi les vainqueurs potentiels, il faudra aussi compter sur Aurélien DAUMAIN ou encore le « local héro », Benoît BUISSON qui a montré de belles choses depuis ce début de championnat.


TOURISME CUP : Il ne reste que 3 épreuves avant la fin du championnat pour que Frédéric VERGNIAULT ne fasse chuter Noam LAGARDE, 7 fois vainqueur de la coupe de France de son piédestal. Effectivement, avec 12 points d’avance, Frédéric occupe actuellement la tête du classement général provisoire. Pourtant Noam n’a pas commis beaucoup d’erreurs puisqu’il compte 4 victoires sur 5 cette saison. Pour la troisième place, la lutte sera intense entre l’habitué de la coupe de France, Claude PANNEAU et le champion de l’Ouest Lionel QUERE puisque il n’y a qu’un point d’écart. Pour autant, aucun des deux n’est en mesure de revenir sur les deux hommes de tête.


JUNIOR SPRINT: C’est le couteau entre les dents et avec une soif de revanche que Thomas CHRITSOL disputera cette épreuve sur ces terres. En tête du championnat depuis le début de la saison, il a perdu de gros points lors du dernier RDV à tel point que Florian GUILLINY n’est plus qu’à 7 points. Pendant ce temps-là, le vice-champion de France, Dylan MARTINET est lui à 9 points du leader, tout est encore possible dans cette catégorie de promotion, souvent qualifié d’école de champion.


L’intégralité des manches qualificatives et des finales sera à suivre en live sur www.OFAC.fr