A la découverte de ... Elisa Chevillon

Cette semaine l’OFAC continue son tour d’horizon des champions et vainqueurs de la Coupe et du Championnat de France d’Autocross et de Sprint Car. Nous vous proposons d’aller à la rencontre de la désormais double championne de France Sprint Girls, Elisa CHEVILLON qui accepte de revenir avec nous sur cette saison 2017 pleine de bouleversements.


Elisa, ca y est, double Championne de France ! Bien joué, quelles ont été les principales difficultés cette année ?


Cette année, j’étrennais une nouvelle machine. Tout était nouveau et complètement différent de ce que je connaissais jusqu’alors, nouveau châssis et nouvelle motorisation. Je savais que le défi allait être important et de taille pour réussir à m’y adapter. Maintenant, je savais très bien que je pouvais compter sur l’expérience de l’équipe Martineau et de son savoir-faire pour fiabiliser la machine et me rendre à l’aise derrière son volant.


Justement, la famille MARTINEAU, c’est l’équipe qui t’entoure, l’équipe de ton conjoint, Aymeric qui a raccroché les gants en 2017.


Oui l'équipe qui m'entoure est vraiment extraordinaire. Leur motivation, leur expérience et leurs connaissances sont vraiment indispensable pour moi. Aymeric m'aide aussi beaucoup sur mon pilotage. C'est un très bon pilote et ses conseils sont vraiment importants. Il s'est "sacrifier" pour que je puisse rouler cette année en mettant tout en œuvre pour que le « kart » (Sprint-Car) soit prêt avant son Buggy et je tiens d’ailleurs à le remercier encore une fois.

Véronique DUFOUR est une concurrente solide, un titre à l’arraché pour seulement un point d’écart.

Oui Véronique est une concurrente solide. Je l’ai longtemps regardé rouler étant petite. Je crois même que j'étais son plus grand fan ! Le fait de décrocher le titre devant elle l’année dernière (2016) a été impressionnant pour moi. Et pouvoir le refaire cette année a été un exploit. J'aime beaucoup me battre contre elle. Ce ne sont que des batailles respectueuses. C’est une grande championne et une pilote hors-pair.

Le Sprint-Girls n’en finit pas de crever les plafonds avec l’arrivée régulière de nouvelles pilotes. Les constructeurs aussi s’y intéressent avec l’arrivée de Squal’Car depuis quelques années, première victoire de Jessie en Kamikaz et le développement du SEMOG par Corinne, ton avis ?

Il y a beaucoup de jeunes pilotes qui arrivent oui et c'est vraiment agréable. Quand j'ai commencé dans cette catégorie nous n'étions pas nombreuses et pas vraiment reconnue. Aujourd'hui la catégorie évolue vraiment bien et nous arrivons même sur certaine piste à aller plus vite que les garçons. La jeunesse qui arrive roule très vite, et je pense que l’année prochaine il va falloir se méfier de quelques-unes de ces nouvelles recrues. J'ai déjà eu l'occasion de rouler avec Lolita (CHRISTOL ndlr)  à Is sur Tille, c'est une jeune pilote qui va déjà très bien. Elle apprend vite et elle a un entourage idéal pour continuer à évoluer.

Tes projets pour 2018 ?

2018, j'aimerais pouvoir décrocher un 3ème titre consécutif pour pouvoir égaler Magalie Charbonnier qui je crois est la seule à avoir eu 3 titres d'affilé. Mais même si Véro (Véronique DUFOUR ndlr) a raccroché les gants, Julie (Julie MAKHLOUF ndlr) revient donc la concurrence sera rude. Aymeric reprend la compétition aussi donc il va falloir trouver quelques sponsors si on veut faire la saison entière tous les deux.

Pour conclure, quel est ton rêve en Sport Automobile ?

Mon rêve est de rouler en Buggy Cup sur une saison complète et de pouvoir être une des premières femmes à rouler en championnat de France dans cette catégorie. J'aimerai vraiment aussi pouvoir faire une course en Championnat d’Europe dans la catégorie buggy 1600.