PORTRAIT : MATHIEU CARDIET

Le week-end dernier se déroulait en Bretagne, sur le mythique circuit Marcel Moulineuf à Mauron, une séance d'essai qui comme tant d'autres à travers la France donnait le coup d'envoi de la coupe de France et du championnat de France d'Auto-Cross et de Sprint-Car. C'est sous une météo exceptionnelle que les quelques 60 pilotes présents s'étaient donnés rendez-vous pour la séance de décrassage avant l'ouverture du championnat dans un petit peu plus de deux semaines maintenant. L'OFAC était sur place et en a profité pour prendre la température et aller à la rencontre des pilotes. Nous vous proposons aujourd'hui d'aller à la rencontre de Mathieu Cardiet pilote de la catégorie Buggy Cup.


Mathieu fait partie de ces pilotes fraîchement débarqués au sein du championnat et de la coupe de France d’Autocross et de Sprint-Car, mais qui n'ont pas mis longtemps à se faire un nom. Mathieu a débuté la compétition sur la terre en 2016 au volant d'un super sprint Châssis ROSCROSS (ex David Méat). Effectivement cet ancien pilote de side-car n’y connaissait rien jusqu'à ce qu'il rencontre David Méat.

David l'invite alors à venir découvrir cette discipline de plus près et lui propose d'essayer sa machine. Après des essais concluant, Mathieu se dit que cette discipline est faite pour lui. Le quadruple champion de Bretagne de side car raccroche donc les gants de la moto pour prendre ceux du Sprint-Car. En 2016 Mathieu découvre le championnat de France d'Autocross et de Sprint-Car dans la catégorie reine, la Super Sprint : « La course en peloton est la principale différence avec ce que j'ai pu connaître précédemment. La terre et la poussière sont également de nouveaux éléments pour moi, je me suis aussi rendu compte que la catégorie super sprint était très exigeante et qu'il allait être compliqué de se faire une place. J'ai eu l'occasion de sympathiser avec d'autres pilotes Rosscross et notamment Aymeric Martineau le vainqueur de la coupe de France 2016 dans la catégorie Buggy Cup. Cet été lors de l'épreuve d'Is sur Tille Aymeric me propose d'essayer sa machine ce que j’ai accepté avec grand plaisir ». Dès lors Mathieu aura du mal à finir sa saison, omnibullé par cette machine et ce buggy Rosscross qu'il a essayé ; il faut absolument que cette machine devienne la sienne. Très rapidement Mathieu se porte acquéreur de la machine et le clan Martineau lui vend cette machine avec laquelle Aymeric a décroché son titre de vainqueur de la coupe de France. En 2017, Mathieu sera accompagné par le Team Martineau tout au long de la saison pour lui prodiguer des conseils et l'aider sur la mécanique. Lorsqu’on interroge Mathieu sur ses nouveaux objectifs : « J'espère faire une bonne saison 2017 et pouvoir rejoindre autant de finales que possible ».


Lorsque l'on interroge Mathieu sur la découverte de cette discipline il nous répond : « sans aucun regret par rapport à la compétition side-car que je faisais avant, d'autant plus que mon singe m’accompagne régulièrement sur les courses d’Autocross et de Sprint-Car, il m’encourage également à poursuivre, bien sûr nous avons encore la machine dans le garage et nous nous offrons quelques excursions plaisir de temps en temps. »


Vous l'aurez compris Mathieu CARDIET s'est trouvé sa nouvelle discipline. Déjà impressionnant lors des épreuves du championnat de France dans la catégorie Super Sprint, il pourrait bien être l’outsider de cette saison 2017 au volant de la machine qui remporta la coupe de France en 2016 aux mains d’Aymeric Martineau. le rendez-vous est pris le week-end de Pâques à Mauron pour découvrir les premiers tours de roue en compétition de Mathieu CARDIET au volant du châssis ROSCROSS.