Saint Georges de Montaigu : Nos Frenchies à l’honneur

Le championnat d’Europe d’Autocross qui va se dérouler ce weekend verra un nombre record de participants, avec 141 pilotes engagés pour cette cinquième édition du Championnat d’Europe qui compte aussi pour la septième épreuve du calendrier du Championnat de France, sera l’occasion pour les pilotes Français e retrouver les Européens. Trois de nos catégories nationales seront représentés sur cette épreuve et deux d’entre elles verront nos pilotes au milieu des Européens.


La catégorie Maxi Tourisme sera la course annexe, mais ils ne seront pas là pour faire de la figuration à l’image de la grandeur des demi-finales de l’an passé qui avait vu deux duels à jamais gravés dans l’esprit collectif. D’un côté Jacques MONIOT et Romuald DELAUNAY et de l’autre Stéphane GENET et Julien ISNARD. Romuald DELAUNAY ne sera pas là cette année, mais nous pourrons compter sur des clients comme Cyril COUE, Nicolas DUBERNET, Emmanuel PHILIPPA ou encore Christophe RIGAUDIERE qui présentera sa Polo dans le grand ouest. Cette année, les pilotes qui disputeront la septième épreuve du championnat offriront une nouvelle fois une démonstration spectaculaire aux spectateurs mais aussi et surtout, la seule alternative à la catégorie TOURING AUTOCROSS largement en difficulté, n’attirant plus de nouveaux pilotes.

 

Buggy 1600 :

 

Depuis des années, les Français affolent les compteurs sur le championnat d’Europe à l’image des dernières couronnes décroches par Olivier DUFOUR en 2011, Thomas ANACLETO en 2012, Johnny FEUILLADE en 2015 et Florent TAFANI en 2016. Sauf que depuis l’an passé, les Européens ont fait la connaissance de la nouvelle génération « Buggy 1600 ». Souvenez-vous de la performance extraordinaire de Jeremy LEMAITRE et Erwan PHILIPPE, respectivement deuxième et troisième pour entourer Florent TAFANI. Cette année, ils vont devoir se méfier des jeunes loups à l’image de Florian MARSAC, Vincent MERCIER ou encore Thomas CHRISTOL , le transfuge de la catégorie de promotion Française (Junior Sprint ndlr) qui impressionne cette saison et qui a passé un pacte secret (qui ne l’est plus désormais) pour rentrer dans le top 5 Européen ce weekend après sa victoire en Championnat de France dès le deuxième RDV de la saison.


Les habitués de la catégorie seront là également à l’image des frères FEUILLADE, Tony qui a su redresser la barre depuis les trois derniers rendez-vous et Claude qui a besoin d’une épreuve Européenne, qu’il affectionne particulièrement, pour se remettre en selle. Gilles LABROSSE, l’Auvergnat, actuellement deuxième du championnat de France doit tenter de revenir sur le cas « Mercier » qui dispose de 100 points d’avance au classement général. Bruno GUILLINY et Sylvain GIMENES sont en mesure d’intégrer le TOP 3 du classement du championnat de France ce weekend.  Impossible de parler de tous les pilotes, car le record absolu est dépassé avec 61 engagés dans cette division, du jamais vu.

 

Super Buggy :

 

Au-delà du quatuor infernal compose de Thomas ANACLETO, Jérôme MAKHLOUF, Johnny FEUILLADE et Florent TAFANI, il faudra compter sur les pilotes de l’hexagone. Deux d’entre-deux notamment rouleront sans pression, le champion de France 2016, Germain BOUCE, qui s’offre une pige ce weekend au beau milieu de son année sabbatique et le pilote Vendéen, le local de l’étape, Mehdi BONNAUD qui s’est remis en selle pour sa seule course de la saison en l’emportant sur une épreuve régionale à Belleville sur Vie. Un autre Vendéen sera à surveiller du coin de l’œil, Sébastien BOUCARD, dispose de l’arme pour se frotter aux Européens, le mythique Propulsion S4 avec le moteur Nissan doit pouvoir lui permettre de rejoindre les phases finales. Parmi ceux capable faire de retentir la Marseillaise, nous garderons un œil averti sur Sébastien DINDELEUX, double champion de France, actuel leader du classement général.  David SCHWINNEN et son Peters bi-moteur dispose des atouts nécessaires pour affronter la colonie Européenne. Aussi et surtout avec pas moins de 45 pilotes engagés, les Français seront répartis avec les Européens et se livreront une lutte à distance avant de se retrouver lors des phases finales.

L’OFAC mettra ses moyens à disposition pour diffuser l’intégralité des manches qualificatives et des finales sur le site internet de l’OFAC www.OFAC.fr